All posts tagged environnement

11 Posts

Le riz de Camargue cultivé par des canards

Le riz de Camargue cultivé par des canards

Les canards, une alternative originale et écologique aux pesticides !
Bernard Poujol témoigne : “L’homme devient l’organisateur du jardin, et pas le prédateur. Je suis très fier de produire du riz camarguais sans faire violence ni à l’environnement, ni aux animaux qu’on élève !”

Extrait de l’émission “Des Racines et Des Ailes : Gardiens des trésors du Gard” diffusée le 27/06/2017.

L’oregon en 4K

L’oregon en 4K de de Michael Shainblum.

oregon video 4K Phantom

oregon video 4K Phantom

Une magnifique video prise par des drônes Phantom 3, Phantom 4..
Bon vol..

NDDL – Notre-Dame-Des-Landes, une zone humide à défendre

NDDL – Notre-Dame-Des-Landes, une zone humide à défendre

NDDL - Notre-Dame-Des-Landes, une zone humide à défendre

NDDL – Notre-Dame-Des-Landes, une zone humide à défendre

Face à la menace de disparition de la zone humide de Notre-Dame-Des-Landes, différentes personnalités se positionnent sur le projet de construction d’aéroport, d’un point de vue environnemental. A travers leurs témoignages et des images naturalistes filmées sur la zone au printemps 2016, ce film de 9 minutes met en lumière les spécificités et la biodiversité exceptionnelle de ce site atypique. A voir absolument…  (Source : blog mediapart)

Gamblin pour la planète

Discours de Jacques Gamblin pour la planète, qui à l’occasion de la COP 21 a crié haut et fort son engagement pour sauver la planète (au Parlement sensible des Ecrivains, le 14 novembre 2015).

Jacques Gamblin pour la planete

Jacques Gamblin pour la planete

  • Nicole Dextras – Little Green Dress Projekt – Robes natures écologiques et durables
  • Nicole Dextras – Little Green Dress Projekt – couture nature écologique et durable –
  • Nicole Dextras – Little Green Dress Projekt – couture nature écologique et durable –  ruth
  • Nicole Dextras – Little Green Dress Projekt – couture nature écologique et durable –  Lean
  • Nicole Dextras – Little Green Dress Projekt – couture nature écologique et durable – barbara
  • Nicole Dextras – Mobile dress garden
  • Nicole Dextras – Mobile dress garden
  • Nicole Dextras – Little Green Dress Projekt – couture nature écologique et durable – Mode nature
  • Nicole Dextras – StoreFront window display – Nature dress
  • Nicole Dextras – Store front vitrine – Nature dress
  • Nicole Dextras – Store front vitrine – Nature dress
  • Nicole Dextras – Little Green Dress
  • Nicole Dextras – Weleda dresses
  • Nicole Dextras – Nature shoes
  • Nicole Dextras – portrait

The nature dress & installations Nicole Dextras

The nature dress & installations Nicole Dextras – An environmental artist working with ephemeral materials. (Canada)

News : exposera ses “Mobile Garden Dress” : Jardins, Jardin aux Tuileries Paris, en Juin 2015.

Nicole Dextras - Little Green Dress

Le concept de “Little Dress Garden” a été créé afin que chaque femme ait au moins un élément dans sa garde-robe qui soit produit de façon durable et équitable. Le projet vise à sensibiliser sur l’impact de l’industrie sur notre environnement et d’offrir une possibilité réaliste de changement en créant une demande pour des meilleures pratiques par le biais des consommateurs.
Pour cette raison, les robes ont été entièrement créée à partir de matières organiques ; ” Portez-la et qu’elle se composte ! ” est le slogan.

Ce projet se démarque de la “robe noire” omniprésente avec celle qui est véritablement organique : fabriquées à partir de feuilles et de fleurs.
Sa conception est basée sur la robe classique, tout d’abord introduite dans les années 1960 par Coco Channel. Vingt-huit femmes participantes ont été choisies pour leur soutien et leur engagement dans l’éco-mode. Chaque robe a été créée sur mesure par l’artiste à partir de matériaux locaux qui représentent un large échantillon représentatif de femmes de tous âges et de tailles. 

Le projet a été présenté à l’exposition Earth Art à Vancouver, Canada  (2012) avec 28 robes, chacune drapée sur un socle en bois, et photographiée du début de sa création jusqu’à sa décomposition.

///

My focus as an artist is to create environmental art and ephemeral installations based on the principles of a socially engaged art practice. The Weedrobes series, which began in 2005 as an experiment in making garments from leaves and flowers has now evolved into a series that also examines consumerism, the fashion industry and the constructed landscape.
The intention of the Weedrobes series is to engage the public on several levels: through street interventions, garden settings and gallery exhibitions. Each new piece begins as a wearable sculpture constructed from local and renewable plant materials. It is then photographed with a model in a landscaped urban setting emphasizing the impact of humans on the natural environment. The third stage consists of a public intervention in a shopping area where the garment wearer engages with passersby regarding issues of disposable consumer goods. The garment/sculpture is later installed in a garden or park setting and left to decompose over time.

Nicole Dextras fait aussi de magnifiques décors de vitrine, toujours dans un esprit très nature.

Contre l’épandage de pesticides et soutien à Emmanuel Giboulot

Contre l’épandage de pesticides et soutien à Emmanuel Giboulot;

Emmanuel Giboulot, viticulteur dans le département de Côte-d’Or, exploite depuis les années 1970 dix hectares de vignes en agriculture biologique sur la Côte-de-Beaune et la Haute-Côte-de-Nuits.
Aujourd’hui, il encourt jusqu’à six mois d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende pour avoir refusé de mettre un dangereux insecticide sur sa vigne.
La Préfecture a voulu imposer cette année un traitement systématique à l’ensemble des vignobles de la Côte-d’Or, avec un insecticide qui détruirait toute la faune auxiliaire. Or, Emmanuel Giboulot travaille justement depuis plus de 40 ans à préserver les équilibres biologiques de sa vigne.
Il a donc subi une inspection de la direction régionale de l’Agriculture, et fait l’objet d’une convocation devant le délégué du procureur de la République du tribunal d’instance de Beaune.
Soutenons cet homme qui cherche simplement à protéger l’environnement.
(Vous pouvez lire l’information sur le site du magazine Le Point :http://www.lepoint.fr/societe/un-viticulteur-bio-poursuivi-pour-avoir-refuse-l-usage-d-un-insecticide-27-11-2013-1762462_23.php)

Massacre de 250 dauphins dans une crique dans le village de Taiji au Japon

Massacre de 250 dauphins dans une crique dans le village de Taiji au Japon.
250 dauphins dont 25 iront en MarineLand. Parmi ceux-ci un dauphin albinos rare, transféré à Taiji Whale Museum, sera vendu des millions de $ et finira sa vie en captivité dans un aquarium.. Les autres seront tués à la lance. Le processus de sélection a été documenté dans le film oscarisé “The Cove“.

article-massacre dauphin japon - dauphin albinos

Afin de le protéger, les dauphins captifs se rassemblent autour d’un très jeune et rare albinos dauphin, qui vaut des millions.

Si les dauphins qui échappent à la captivité ne sont pas tués, ils seront «repoussés» vers l’océan ouvert par «des bateaux  pétards» qui les obligent à se rendre à la mer à l’aide de longues perches attachées sur les côtés du bateau, qui créent une cacophonie pour entraîner les dauphins vers le large.

Ceux repoussés à la mer seront probablement très jeunes, et n’auront pas les conseils des anciens qui ont été tués ou capturés, ce qui rend leur chance de survivre tres mince..

Nessa B 20/01/2014 – 15h17 :
“Ces chasses se déroulent de Septembre à Mars, chaque année, et ne viennent absolument pas de débuter ! Les 200 dauphins ont été rabattus du grand large Jeudi soir et ont subi leur 4eme jour de sélection hier soir. Il s’agit de torture, affamés, blessés, et traumatisés, certains sont morts de crises cardiaques. Cette chasse non-traditionnel existe depuis les années 70 et coincide avec l’apparition des parcs marins. Pour 1 dauphin sélectionné 17 meurent dans d’atroces souffrances.”

Le massacre des dauphins de Taiji a commencé par lemondefr
#MonDeMerde

Est-ce que quelquechose a changé depuis que ce documentaire a été tourné en 2009 ?

A quand la fermeture du bassin asterix, et du marineland d’antibes ?

A quand la fermeture du bassin asterix, et du marineland d’antibes ?

India Recognizes Dolphins To Be Non-Human Persons

Posted by: 

dolphinsFollowing the lead of Hungary, Costa Rica and Chile, the government of India has recognized dolphins as non-human persons. The decision means that India has officially banned the capture and importation of dolphins for commercial entertainment. It also heralds the closure of dolphin parks throughout the country.

The move is based upon the Declaration of Rights for Cetaceans, drafted in Helsinki, Finland three years ago, in which scientists state: “We affirm that all cetaceans as persons have the right to life, liberty and well-being.”

Puja Mitra, an outspoken member of the Federation of Indian Animal Protection (FIAPO) was quoted in Deutsche Welle as stating:

“They share intimate, close bonds with their family groups. They have their own culture, their own hunting practices – even variations in the way they communicate.”

Scientists have long suspected that cetaceans, which include dolphins, porpoises and whales, are creatures of high intelligence and emotional empathy. Their research has concluded that cetaceans exhibit complex behaviors that put them on par with human beings and, as such, they deserve to be protected by a bill of rights.

Research has shown that dolphins and whales have intricate vocal communication. Indeed, they have specific names and use unique whistles to call each other. The specific whistles were recorded and played back to members of a pod and then again for members of another dolphin group. Dolphins have the ability to recognize their own reflections, understand abstract concepts and utilize tools.

From a BBC report:

“The researchers found that individuals only responded to their own calls, by sending their whistle back.

The team believes the dolphins are acting like humans; when they hear their name, they answer.”

Dolphins and Orcas have displayed impressive evidence of organized thought and have been observed caring for an injured member of their pod for as long as a year. They have also been observed aiding fishermen in exchange for a portion of the catch.

Despite the scientific findings, Japan leads the world in the number of dolphins held in captivity: 600 held in 65 different facilities. In the United States, there are now 30 facilities, down from 44 twenty years ago. Internationally, the number of cetacean parks has been declining.

A report in the Japan Times states:

“The United Kingdom closed all its dolphinariums back in 1993 and more than 23 other nations, including Australia, Mexico, Thailand and Croatia, have either banned the catching or trade of wild dolphins, or keeping them in captivity. This is mainly due to a growing belief that to do so constitutes a form of animal abuse.”

The recent documentary “Blackfish” shines a light on the mistreatment of Orcas, or “killer whales” which are a species of dolphin, at Sea World, the most famous marine park in the world.

Deutsche Welle noted that Puja Mitra, of (FIAPO) has stated:

“The majority of dolphins and whales in captivity have been sourced through wild captures in Japan, in Taiji,  in the Caribbean, in the Solomon Islands and in parts of Russia. These captures are very violent. They drive groups of dolphins into shallow bay areas where young females whose bodies are unmarked and are thought to be suitable for display are removed. The rest are often slaughtered.”

In case you missed it the first time, you can sign on to the Cetaceans Bill of Rights HERE.

source : http://samuel-warde.com/2013/07/india-recognizes-dolphins-to-be-non-human-persons/

Pas de décharge en Broceliande

Pas de décharge en Broceliande
Le Vendredi 28 juin 2013, le tribunal administratif de Rennes a rendu son verdict concernant l’implantation d’une méga décharge au sein de la Forêt de Brocéliande, vestiges des légendes arthuriennes et de notre patrimoine historique… L’association ‘Sauvegarde de Brocéliande’ qui se bat depuis 9 ans contre ce projet immonde a été condamnée à 12000€ d’amende, qu’elle ne peut payer, et a donc été liquidée…

Pour plus d’ infos: http://www.sauvegarde-broceliande.org/

et signez la pétition en ligne !

{OurLittleWorld} – Floral illustration

{OurLittleWorld} – Floral illustration available on Deviantard PRINT or Society6
or contact me…

 

{OurLittleWorld} - Floral illustration available on print ©LilaVert

{OurLittleWorld} – Floral illustration available on print ©LilaVert

  • The-Last-Bird – Susan Saladino
  • The Last Bird- Susan Saladino Sculptures
  • The-Last-Bird-3-Susan Saladino Sculptures
  • Tzofit-back – Susan Saladino Sculptures
  • susansaladino.com expo sculpture
  • Saladino LastBird Sculptures
  • The Last Bird , Susan Saladino Sculpture
  • Tzofit – Sculpture Susan Saladino
  • Sculpture – Susan Saladino
  • Sculpture Susan Saladino – Last Bird
  • Sculpture Susan Saladino – Last Bird – 2012
  • Sculpture Susan Saladino

Susan Saladino, mystiques Sculptures de vie

Susan Saladino, mystiques Sculptures de vie : “Une vue d’ensemble de mon oeuvre révèle une diversité de matériaux et médiums que j’utilise pour exprimer un thème singulier. J’ai examiné la relation que nous entretenons avec le monde naturel et toute la vie animale. Le travail est fortement engagée dans la conviction que nous, les humains avons une parenté avec toute vie.
Nous sommes tous connectés.

Susan Saladino Sculptures

Susan Saladino Sculptures

Une préoccupation désespérée du bien-être animal est dans le tissus de toutes mes oeuvres. Au fil des années, j’ai observé l’action humaine telle qu’elle est entre une célébration des animaux et de la brutalité qu’ont certains envers eux. De cette observation, j’ai créé plus tôt dans ma carrière des tableaux exprimant la vénération pour leur vie et protester contre cette cruauté. Les figures animales ludiques que j’ai créé sont apparemment amusante, mais un regard plus profond expose une vérité que je veux que le spectateur regarde.

Dans ma série actuelle, j’utilise des matériaux naturels, rameaux d’arbres abattus cisaillées qui indiquent symboliquement la perte de l’habitat. Les oiseaux représentent toute la vie animale. Mes sculptures ont très souvent les yeux bandés suggérant à l’humain de se détourner de certaines réalités malsaines et d’exiger le changement. Le changement est nécessaire.

J’en suis venue à croire qu’en tant que gardiens de cette planète, nous ne pouvons plus fermer les yeux et la parenté que nous avons avec toutes ces formes de vie doit s’exprimer dans l’action, puisque la croyance ne suffit plus.

open