Tous les articles tagués culture

9 Articles

Anti-Racism Activist “Jane Elliott”

Anti-Racism Activist “Jane Elliott” Speaks On The Psychology Of Racism.

anti-racism

  • Visite virtuelle de la grotte Chauvet Ardèche
  • Visite virtuelle de la grotte Chauvet

Visite virtuelle de la Grotte Chauvet

La Visite virtuelle de la Grotte Chauvet. Une très belle réalisation pour ce magnifique “site” archéologique !

Visite virtuelle de la grotte Chauvet

Visite virtuelle de la grotte Chauvet

L’avant-projet de la loi sur la création et le patrimoine fait peu de cas des artistes plasticiens

L’avant-projet de la loi sur la création et le patrimoine fait peu de cas des artistes plasticiens,
seule mesure concrète : la possibilité de bénéficier du RSA.

loi art plastique MDA

Projet de loi création / La loi sur la création oublie les arts plastiques – par Fournol Alexis –
publié dans Le Journal des Arts n° 427 – 16 janvier 2015

Le texte de l’avant-projet de la loi sur la création et le patrimoine fait peu de cas des artistes plasticiens. Seule mesure concrète : la possibilité de bénéficier du RSA. L’article premier inscrit pourtant, non sans grandiloquence, la liberté de création « au socle des libertés fondamentales ». Sur le plan de l’enseignement, un rapprochement se dessine entre l’art et le spectacle vivant.
PARIS – Le texte de l’avant-projet de loi relative à la liberté de création, à l’architecture et au patrimoine, qui doit passer devant le Conseil d’État avant d’être présenté au premier semestre 2015 en Conseil des ministres, accorde bien peu d’attention aux arts plastiques. Sur les quinze articles du volet relatif à la liberté de création et à la création artistique, seuls trois d’entre eux visent indirectement les artistes plasticiens. La volonté déclarée de la ministre de la Culture, auprès de la commission des Affaires culturelles de l’Assemblée nationale en octobre 2014, de présenter un texte « ambitieux » fait peu de cas des arts plastiques. Pourtant, la ministre avait réitéré dans un communiqué de novembre 2014 sa volonté de soutenir la profession. À lire ce communiqué, le projet de loi « concernera l’ensemble des enjeux de la culture, permettant ainsi à la Nation de reconnaître ce qu’elle doit aux artistes et à leur liberté de création et d’améliorer son soutien aux artistes ». La version actuelle de l’avant-projet de loi ne s’en fait nullement l’écho.

Grands principes
Résultat de la fusion de plusieurs textes, le présent avant-projet combine de nombreuses dispositions pour lesquelles il est bien délicat de dégager une ligne directrice. Le désintérêt manifeste porté aux arts plastiques apparaît d’autant plus flagrant au regard de l’avant-projet de loi d’orientation sur la création dans les domaines du spectacle vivant et des arts plastiques, dans sa version d’octobre 2013, dont certaines dispositions sont néanmoins reprises. Ainsi, la réforme du régime de protection sociale des artistes auteurs, qui figurait pourtant dans le précédent avant-projet, a disparu. Il en est de même pour les « objectifs des politiques publiques de soutien à la création artistique dans les domaines du spectacle vivant et des arts plastiques ». Ceux-ci auraient dû donner lieu à des missions spécifiques confiées à des acteurs publics liés à la création, à de nouveaux partenariats avec les collectivités territoriales et à une politique de soutien à la création. De ces objectifs, il ne demeure désormais qu’un article premier fort développé, un peu pompeux et dépourvu de portée normative. Morceau choisi : « La Nation protège la liberté de création artistique qui contribue à la pérennité du caractère démocratique d’une société et à la cohésion sociale. Elle l’inscrit au socle des libertés fondamentales en ce qu’elle participe à l’émancipation de la personne ainsi qu’au développement de la pensée, des idées, de la connaissance et du respect de la diversité des cultures. »

La reconnaissance portée par la nation aux artistes plasticiens se résume alors à une seule proposition concrète : la possibilité de bénéficier du revenu de solidarité active (RSA). À condition toutefois que l’artiste auteur, notamment d’œuvres graphiques, plastiques et photographiques, tire « de la vente et de l’exploitation de ses œuvres des revenus n’excédant pas un montant fixé par décret », conformément au futur alinéa de l’article L. 262-7 du code de l’action sociale et des familles. D’un montant maximal de 513,88 euros en 2015 pour une personne seule et sans enfant, ce revenu constituera certes un complément parfois nécessaire, auquel les artistes n’avaient à ce jour pas droit, mais ne peut fonder en lui-même une réelle politique de soutien à la création artistique.

Convergence des écoles
Quant au futur observatoire de la création artistique, celui-ci aura « pour mission d’éclairer les acteurs économiques et les pouvoirs publics sur les évolutions sociologiques, économiques et sociales des secteurs du spectacle vivant, des arts plastiques et des industries culturelles ». Conçu à l’origine au seul bénéfice du spectacle vivant et des arts plastiques, l’ajout des « industries culturelles » interpelle, marquant assurément les préoccupations actuelles de la ministre. Par ailleurs, le texte de 2013 prévoyait la remise d’un rapport d’information tous les trois ans au Premier ministre et au Parlement sur l’évolution du secteur de la création artistique et des politiques publiques en faveur du spectacle vivant et des arts plastiques. La disparition d’un tel rapport ne manque pas d’interroger sur la nécessité et la pertinence d’un nouvel observatoire au périmètre d’étude élargi et aux prérogatives amoindries.

Enfin, les grandes problématiques liées à l’enseignement artistique sont réduites a minima. Il est uniquement envisagé « d’organiser une convergence entre les établissements d’enseignement supérieur des secteurs du spectacle vivant et des arts plastiques supérieurs en les regroupant sous une même appellation ». Une ordonnance précisant cette réforme devra être prise dans un délai d’un an suivant la promulgation de la loi. Et la convention collective pour les arts plastiques, attendue depuis des années, n’est nullement mentionnée. L’ambition est donc reportée à demain. Devant l’Assemblée nationale, l’actuelle ministre énonçait que la future loi « constitue un geste politique, affirmant le caractère national de notre politique culturelle et permettant l’adaptation d’un certain nombre de principes fondateurs ». Si le geste politique est bien présent, il valorise et soutient surtout les artistes-interprètes, le cinéma et le spectacle vivant.

  • Roser Oter – Sculptures figuratives
  • Roser Oter – sculptures cute readers
  • Roser Oter – sculptures cute readers
  • Roser Oter – sculptures cute readers
  • Roser Oter – sculptures cute readers
  • Roser Oter – sculptures figuratives
  • Roser Oter – sculptures cute readers
  • Roser Oter – sculptures cute readers
  • Roser Oter – Sculptures figuratives
  • Roser Oter – Sculptures figuratives
  • Roser Oter – Sculptures figuratives
  • Roser Oter – Sculptures figuratives
  • Roser Oter – Sculptures / Espagne

Cute readers sculptures of Roser Oter

Cute readers sculptures of Roser Oter (Espagne)

Roser Oter - sculptures cute readers

Roser Oter – sculptures cute readers

  • Ah xian Sculptures
  • ah xian
  • ah-xian
  • Ah Xian – Sculpteur
  • ah xian Flowers
  • Ah Xian – Sculpteur
  • ah-xian2
  • ah-xian porcelain-busts
  • Ah Xian – concrete forest bust
  • Ah Xian

Ah Xian, artiste sculpteur

Ah Xian. Né en Chine en 1960. Après les événements de la place Tiananmen en 1989, il a demandé l’asile politique à l’Australie et vit à Sydney depuis 1990. Il aborde les questions entourant le déplacement culturel, idenditaire et la relation entre l’Est et l’Ouest. Ses œuvres récentes continuent à explorer les matériaux et les possibilités symboliques des techniques telles que laques, bronze et émail cloisonné pour représenter la forme humaine.

Ah Xian - Sculpteur

Ah Xian – Sculpteur

Ah Xian was born in Beijing in 1960. Initially trained as a painter, Ah Xian was a practising artist in China throughout the 1980s. Following the events in Tiananmen Square in 1989, he sought political asylum in Australia and moved to Sydney in 1990. Since the 1990s, Ah Xian has united traditional Chinese materials and techniques with a contemporary sculptural practice to address issues surrounding cultural displacement, identity politics and the relationship between East and West. His recent works continue to explore the material and symbolic possibilities of techniques such as lacquer-ware, bronze and cloisonné to represent the human form.

  • Michele Ludwiczak – Sculptures
  • Michele Ludwiczak
  • Sculptures Michele Ludwiczak
  • Michele Ludwiczak – Sculpteur
  • Michele Ludwiczak
  • Michèle Ludwiczak
  • Michele Ludwiczak
  • Michèle Ludwiczak Sculptures

Michèle Ludwiczak, culture et sculptures

Michèle Ludwiczak, culture et sculptures 

Michele Ludwiczak - Sculptures

Michele Ludwiczak – Sculptures


Michèle Ludwiczak :
 “Depuis longtemps je m’intéresse aux cultures où l’homme vit différemment sa relation avec la nature et avec le temps. Je me suis d’abord tournée vers l’Amérique et son peuple d’origine, les Indiens, et puis un jour, l’Afrique… C’est une immersion constante par les images, au travers de mes lectures : livres d’art, de voyage, d’ethnologie… Sensible à l’élégance morale des attitudes, la force qui émane des regards, la beauté du grain de peau, la couleur du sable, de la terre… C’est tout naturellement que ces sculptures africaines viennent peupler mon atelier.”

Passionnée par le travail de la terre, Michèle Ludwiczak s’est formée auprès de différentes personnes, à travers France et Navarre, avant d’aboutir à la technique qui lui convient : des sculptures par modelage, en grès chamotté, qu’elle cuit et recuit dans son four avant d’obtenir la teinte souhaitée… Surtout, Michèle Ludwiczak a ressenti “des émotions extraordinaires devant les sculptures de Camille Claudel, Honoré Daumier, Fanny Ferré, Ousmane Sow…”

Malheureusement, on ne pourra la suivre pour l’instant que sur MYSPACE.

  • Bharti kher sculpture
  • bharti-kher -2
  • bharti-kher_installation elephant
  • bharti-kher_installation2
  • KHER sculpture
  • elephant-eye-bharti-kher
  • KHER

Bharti Kher

Bahrti Kher est née à Londres.

Artiste bharti-kher - indienne

Son travail fait largement usage de bindis qu’elle utilise pour parer des sculptures monumentales en fibre de verre souvent inspirées du monde animal et créer des compositions picturales sur panneaux. Son travail est plongé dans les questions d’identité et de culture. [Source, wikipedia)

Franck LEPAGE : Inculture(s) ou le nouvel esprit du capitalisme

La vidéo à ne pas manquer. [DUrée 2h3O)

« Avant, j’étais prophète… Prophète salarié. Mon travail consistait à dire la vérité. (La vérité officielle). Et puis un jour, je me suis mis à mentir, et ils ont adoré. On me faisait venir de plus en plus souvent. On me disait que cela mettait de l’animation et de la démocratie. Quand ils ont trouvé que j’allais trop loin, ils m’ont viré. Depuis, je suis clown… Clown-consultant ».
Cliquez sur l’image pour voir la vidéo…


Book Graphiste freelance

Suivez-moi sur Instagram graphiste freelance, sculptures




Paperblog

Follow on Bloglovin

ouvrir