Tous les articles tagués pop

4 Articles
  • Mono Cieza Sculptor – Para encontrar el camino II, 2018
  • Mono Cieza Sculptor, Para encontrar el camino II, 2018
  • Mono Cieza Sculptor – Secretas Nostalgias, 2017
  • Mono Cieza Sculptor – Secretas Nostalgias, 2017
  • Mono Cieza Sculptor – SCULPTURE
  • Mono Cieza Sculptor – Nature of Senses, 2017
  • Mono Cieza Sculptor – Cierra los ojos para encontrar el camino, 2016

Mono Cieza Pop surrealiste sculpture artiste

Mono Cieza Pop surrealiste sculpture artiste, résident à Barcelone (né en Argentine). Il emploie différentes techniques pour donner vie à ses sculptures : hybrid mi-animal mi-homme, humain déguisé aux allures mystiques…

Pour la plupart, ses sculptures sont faites en résine et peintes.

……………………….

Mono Cieza, Pop surrealist sculpture artist, resident artist in Barcelona born in Argentina, uses several techniques to capture his popsurrealist universe, in which animals, the mystical, the supernatural, the worlds and not worlds, the oneiric, unite to give body to sculpture.

Mono Cieza Sculptor - Cierra los ojos para encontrar el camino, 2016

Mono Cieza Sculptor – Cierra los ojos para encontrar el camino, 2016

EnregistrerEnregistrer

  • Mark Ryden – virgin and child painting
  • Mark Ryden – painting
  • Mark Ryden – Queen Bee 2013
  • Mark Ryden – Porcelain Meat Cart
  • Mark Ryden – Aurora painting
  • Mark Ryden – Aurora painting

L’univers pop surréaliste de Mark Ryden

L’univers pop surréaliste de Mark Ryden. (USA / born January 20, 1963)

Blending themes of pop culture with techniques reminiscent of the old masters, Mark Ryden has created a singular style that blurs the traditional boundaries between high and low art. His work first garnered attention in the 1990s when he ushered in a new genre of painting, “Pop Surrealism”, dragging a host of followers in his wake. Ryden has trumped the initial surrealist strategies by choosing subject matter loaded with cultural connotation. Ryden’s vocabulary ranges from cryptic to cute, treading a fine line between nostalgic cliché and disturbing archetype. Seduced by his infinitely detailed and meticulously glazed surfaces, the viewer is confronted with the juxtaposition of the childhood innocence and the mysterious recesses of the soul. A subtle disquiet inhabits his paintings; the work is achingly beautiful as it hints at darker psychic stuff beneath the surface of cultural kitsch. In Ryden’s world cherubic girls rub elbows with strange and mysterious figures. Ornately carved frames lend the paintings a baroque exuberance that adds gravity to their enigmatic themes. 

Mark Ryden - Aurora painting

Mark Ryden – Aurora painting

  • antony-micallef-lazarides-gallery-black-portrait dead
  • Antony Micallef
  • Antony Micallef – head
  • antony-micallef
  • painting on canvas by Antony Micallef
  • antony-micallef-portrait

Antony Micallef : schizo séduction pop art

Artiste anglais, vivant à Londres. Antony Micallef : schizo séduction pop art

ReGina SpeKtor, jadorrrr

ReGina SpeKtor, jadorrrr, surtout Laughing With, et aussi Eet, et aussi et aussi…

… et aussi The flowers…

BIO
Regina Spektor, de son nom entier Regina Ilyinichna Spektor, est une artiste américano-russe qui a vu le jour le 18/02/1980 à Moscou.

Ayant toujours baignée dans le monde de la musique, elle possède de nombreux talents dans ce domaine. En plus de sa superbe voix, elle est également dotée de talents certains en tant que pianiste et en tant qu’auteure-compositrice.
Elle  arrive aux États-Unis alors qu’elle est âgée de neuf ans aux côtés de toute sa famille qui s’installe alors dans le quartier new-yorkais du Bronx.
C’est notamment dans cette ville qu’elle apprendra à jouer du piano. Jusqu’à l’âge de dix-sept ans, elle suivra des cours auprès de Sonia Vargas, une éminente professeur de l’école de musique de Manhattan dont le mari est un ami du père de Regina Spektor. Adolescente, elle s’intéresse principalement à la musique classique. Petit à petit, ses préférences musicales se diversifient et elle se laisse influencer par le punk, le rock, mais également par le hip hop.

Tout juste âgée de seize ans, elle écrit sa toute première chanson a capella. Deux ans plus tard, elle composera sa première chanson pour piano et voix et reçoit les félicitations de ses amis. En 1998, elle intègre le conservatoire de musique de Purchase College.
Ses études de musique terminées et son diplôme en poche, Regina Spektor a de nombreux projets en tête. Elle se produit dans bon nombre de bars new-yorkais, en quête de la reconnaissance de son public. L’on notera au passage qu’à l’époque, ce public était surtout constitué des amis proches de la jeune fille.

Regina Spektor donne également des représentations au sein des écoles de musique de la ville dont celle de Sarah Lawrence. L’artiste en herbe décide par la suite d’enregistrer des disques à titre indépendant. C’est ainsi que sort son tout premier album « 11 : 11 ».
Un autre opus, « Songs », sera dévoilé un an plus tard. Grâce à ces disques, Regina Spektor se fait inévitablement remarquer par le public mais également par les professionnels. En 2004, elle obtient un contrat avec la maison de disques Sire Records, une branche de la compagnie Warner Brothers.
Sous ce label, elle sort son troisième album intitulé « Soviet Kitsch » qui avait déjà été édité à titre privé en 2003. À la suite de cet album qui reçoit un accueil chaleureux de la part du public, Regina Spektor est invitée sur la tournée du groupe The Strokes et en assure la première partie.
Au mois de juin 2005, elle participe à la tournée américaine du célèbre groupe anglais Keane .
Juin 2006, elle dévoile son quatrième opus intitulé « Begin to hope ». L’album est un succès et s’écoule à plus de 300 000 exemplaires en l’espace de huit mois.En 2008, « The call », l’un des morceaux de Regina Spektor est choisi pour être la chanson figurant au générique de fin du blockbuster « Le monde de Narnia 2 – Le prince Caspian ». Toujours cette même année, deux autres de ses chansons seront également utilisées au cinéma. « Hero » et « Us » figurent ainsi sur la bande origina le de « 500 jours ensemble », une réalisation de Mark Webb. En 2009, la chanteuse dévoile son cinquième album intitulé « Far ».
Elle a également participé au CD venant en aide au Darfour, Make Some Noise, elle y chante un titre de John Lennon.
La chanson Après moi (de l’album Begin To Hope) fait partie de la track-list de l’album de reprises de Peter Gabriel, Scratch my Back sorti le 15 février 2010. Lors de sa tournée européenne de 2010, elle enregistre à Londres l’album Live in London.
En 2012, elle sort le single All the rowboats suivi de l’album What We Saw from the Cheap Seats 3 mois plus tard. En avril / mai, elle se produit sur scène lors d’une tournée nord-américaine et enchaîne en été sur une nouvelle tournée européenne pour la promotion de ce nouvel album.

Visitez son site, sa chaine YouTube , suivez-la sur facebook et découvrez toute sa musique sur Deezer.


Book Graphiste freelance

Suivez-moi sur Instagram graphiste freelance, sculptures




Paperblog

Follow on Bloglovin

ouvrir