Tous les articles tagués exploitation

11 Articles

NDDL – Notre-Dame-Des-Landes, une zone humide à défendre

NDDL – Notre-Dame-Des-Landes, une zone humide à défendre

NDDL - Notre-Dame-Des-Landes, une zone humide à défendre

NDDL – Notre-Dame-Des-Landes, une zone humide à défendre

Face à la menace de disparition de la zone humide de Notre-Dame-Des-Landes, différentes personnalités se positionnent sur le projet de construction d’aéroport, d’un point de vue environnemental. A travers leurs témoignages et des images naturalistes filmées sur la zone au printemps 2016, ce film de 9 minutes met en lumière les spécificités et la biodiversité exceptionnelle de ce site atypique. A voir absolument…  (Source : blog mediapart)

Pour la préservation des fonds marins

Pour la préservation des fonds marins… La BD qui détruit intermarché fait le buzz de l’année.

Tres interessant et magnifique illustré par Pénélope Bagieu

Pétition à signer.

 

 

 

 

  • revisited Romulus and Remus – Artist Liu Qiang – sculpture (China)
  • Romulus and Remus

Remus and Romulus revisited by artist Liu Qiang’s

Remus and Romulus revisited by artist Liu Qiang’s. (China)

revisited Romulus and Remus - Artist Liu Qiang - sculpture (China)

revisited Romulus and Remus – Artist Liu Qiang – sculpture (China)

Like a modern-day homage to the famous symbol of Rome, the statue of Remus and Romulus, artist Liu Qiang’s powerful sculpture entitled “29h59’59″ commands a powerful presence at China’s 798 Art District in Beijing. The exploitation of animals in modern agriculture and humanity’s perverse reliance on animals for food takes center stage in the riveting piece of art. We found the interpretation of a fellow Facebook fan, Joanna Lucas,  particularly interesting. She posted the photo with the following caption:

“This stunning sculpture by Liu Qiang is an accurate depiction of humanity’s use of, and utter dependence on other animals and, in particular, the savage and bizarre habit of consuming the breast milk from mothers of other species—milk that these mothers have produced for their own babies, babies that we forced them to become pregnant with only to kill shortly after birth so that we can take the bereft mother’s milk, milk that we drink as though we were the children that we murdered.”
(Source texte : freefromharm.org)

 

 

La Faim

La Faim. Documentaire de Marcus Vetter.

Sans commentaire.

Le niveau de production alimentaire n’a jamais été aussi élevé qu’aujourd’hui. Pourtant, plus d’un milliard de personnes souffrent aujourd’hui de la faim dans le monde, soit une personne sur sept, et leur nombre ne cesse de grandir. À Port-au-Prince, les pauvres se nourrissent de galettes composées principalement de boue ; dans certaines régions du Kenya, c’est la moitié des enfants qui meurt de malnutrition ; en Inde, de nombreux petits paysans surendettés sont acculés au suicide. Ces victimes de l’extrême pauvreté exposent avec clarté leur situation sans issue. Des témoignages complétés par la contribution d’experts locaux et de militants, notamment la biologiste indienne Suman Sahai, fondatrice de ONG Gene Campaign, ou des membres de Greenpeace luttant pour le droit des paysans brésiliens.

Cynisme

Mais les réalisateurs vont plus loin, décryptant les rouages d’une tragédie dont les responsables sont à la fois identifiables et impunis, d’un grand cultivateur de soja en Amazonie à une pépinière géante de roses qui, au Kenya, consomme la quasi-totalité de l’eau disponible dans la région. Malgré la disparité des situations en Haïti, en Inde ou en Mauritanie, La faim met en lumière la grande similarité de leurs causes, d’un terrible cynisme : avec la mondialisation, l’urbanisation et les politiques de libre-échange imposés à grande échelle, les petites sociétés paysannes ne sont plus en mesure de se nourrir. Pire encore, les savoir-faire locaux menacent d’être à jamais perdus. Tant que cette logique prévaudra, les politiques d’aide au développement resteront largement inefficaces.

galettes de boue

À Port-au-Prince, les pauvres se nourrissent de galettes composées principalement de boue

  • Tiina-Liisa Kaalamo – l’art à fourrure
  • Tiina-Liisa Kaalamo – sculptures de l’immonde
  • Tiina-Liisa Kaalamo – Karsus
  • Tiina-Liisa Kaalamo – exploitation animal fourrure

Quand l’Art devient grotesque, sans interet et immonde

Quand l’Art devient grotesque, sans interet et immonde.
When Art becomes grotesque, without interest and filthy. 

Tiina-Liisa Kaalamo - Karsus

Tiina-Liisa Kaalamo – Karsus

Les “oeuvres” de Tiina-Liisa Kaalamo (Finlande).
Technique mixte, entre autres, fourrure, crânes de rat et queues de… ? peu importe.. et le sens figuratif, l’interet, un message ? L’exploitation animale où encore la génétique à coup sûre ?

The Sirens Of The Lambs de BAnksy

 Banksy ou l’installation ludique que nous faisons au quotidien de la condition animale.

Banksy -Sirens of the lambs

Banksy -Sirens of the lambs

Un camion remplit de peluches pleurantes et hurlantes a tourné hier au sud de Brooklyn, interpellant des passants aux sourires mitigés voirs grinçants, quant aux enfants, – ils semblent se demander dans quel monde ils ont atterri ? Des peluches en cage qui hurlent ? finalement pas pire qu’un poisson pané dans une assiette, – sauf s’il gigotte. Vous suivez ?

Bravo Banksy !
“The Sirens Of The Lambs”, marrant et aussi “triste” constat sur l’état de la condition animale.

 

A quand la fermeture du bassin asterix, et du marineland d’antibes ?

A quand la fermeture du bassin asterix, et du marineland d’antibes ?

India Recognizes Dolphins To Be Non-Human Persons

Posted by: 

dolphinsFollowing the lead of Hungary, Costa Rica and Chile, the government of India has recognized dolphins as non-human persons. The decision means that India has officially banned the capture and importation of dolphins for commercial entertainment. It also heralds the closure of dolphin parks throughout the country.

The move is based upon the Declaration of Rights for Cetaceans, drafted in Helsinki, Finland three years ago, in which scientists state: “We affirm that all cetaceans as persons have the right to life, liberty and well-being.”

Puja Mitra, an outspoken member of the Federation of Indian Animal Protection (FIAPO) was quoted in Deutsche Welle as stating:

“They share intimate, close bonds with their family groups. They have their own culture, their own hunting practices – even variations in the way they communicate.”

Scientists have long suspected that cetaceans, which include dolphins, porpoises and whales, are creatures of high intelligence and emotional empathy. Their research has concluded that cetaceans exhibit complex behaviors that put them on par with human beings and, as such, they deserve to be protected by a bill of rights.

Research has shown that dolphins and whales have intricate vocal communication. Indeed, they have specific names and use unique whistles to call each other. The specific whistles were recorded and played back to members of a pod and then again for members of another dolphin group. Dolphins have the ability to recognize their own reflections, understand abstract concepts and utilize tools.

From a BBC report:

“The researchers found that individuals only responded to their own calls, by sending their whistle back.

The team believes the dolphins are acting like humans; when they hear their name, they answer.”

Dolphins and Orcas have displayed impressive evidence of organized thought and have been observed caring for an injured member of their pod for as long as a year. They have also been observed aiding fishermen in exchange for a portion of the catch.

Despite the scientific findings, Japan leads the world in the number of dolphins held in captivity: 600 held in 65 different facilities. In the United States, there are now 30 facilities, down from 44 twenty years ago. Internationally, the number of cetacean parks has been declining.

A report in the Japan Times states:

“The United Kingdom closed all its dolphinariums back in 1993 and more than 23 other nations, including Australia, Mexico, Thailand and Croatia, have either banned the catching or trade of wild dolphins, or keeping them in captivity. This is mainly due to a growing belief that to do so constitutes a form of animal abuse.”

The recent documentary “Blackfish” shines a light on the mistreatment of Orcas, or “killer whales” which are a species of dolphin, at Sea World, the most famous marine park in the world.

Deutsche Welle noted that Puja Mitra, of (FIAPO) has stated:

“The majority of dolphins and whales in captivity have been sourced through wild captures in Japan, in Taiji,  in the Caribbean, in the Solomon Islands and in parts of Russia. These captures are very violent. They drive groups of dolphins into shallow bay areas where young females whose bodies are unmarked and are thought to be suitable for display are removed. The rest are often slaughtered.”

In case you missed it the first time, you can sign on to the Cetaceans Bill of Rights HERE.

source : http://samuel-warde.com/2013/07/india-recognizes-dolphins-to-be-non-human-persons/

Place aux artistes ?

Place aux artistes ?

NUIT BLANCHE : ART NIQUE L’ARTISTE à PARIS 
Écrit par Pierre Garçon le 4 juillet 2013 à 08h35

On nous a transmis ça :

Bonjour,
Nous sommes heureux de vous annoncer le prochain salon d’art contemporain en plein air Place aux artistes ! qui se déroulera durant la Nuit Blanche parisienne du 5 au 7 octobre 2013, place Maubert 75005 Paris.
Ce salon s’installe sur les places publiques afin de faire sortir l’art des lieux fermés pour aller au devant du public. Pour postuler, il est nécessaire de me faire parvenir 3 visuels pour le catalogue d’exposition
Cordialement, (…)

Données techniques :

-  Chaque artiste dispose d’un stand de 2 x 4 mètres
-  Un catalogue d’exposition est imprimé
-  Sont fournis : une table, une chaise et l’éclairage – Coût de l’inscription : 700 euros

(…)Les artistes pourront présenter leurs œuvres et communiquer avec le public mais aucune vente ne sera permise au cours de la journée. Votre présence ne pourra donner lieu à rémunération mais vous bénéficierez d’une publicité étendue.(…)

LE SNAPcgt déconseille ce type de manifestation financée sur le dos des artistes. Nous regrettons que la Ville de Paris la cautionne en apposant son logo sur l’affiche.


imbécilité, mépris ou incompétence crasse ?


“ART ACCES” de la jeune chambre économique d’Epernay :

Une proposition honteuse et scandaleuse !

La blague du jour, genre je suis une agence minable et j’exploite

La blague du jour, genre je suis une agence minable et j’exploite.
On ne sait jamais, mais avec des tarifs pareils faut pas viser le haut de gamme…
Suffit de voir les travaux réalisés sur leur site. Dommage je ne peux pas citer.

 

Pétition des designers contre le Travail gratuit pour les marchés publics en contradiction avec le droit du travail

Initié par des graphiste de Meurthe et Moselle, cette pétition devrait devenir nationale.
Appel aux designers –> Signez la pétition / Le site de la pétition

 

Les consultations exigeant un travail gratuit sont de plus en plus nombreuses. Certains, parmi les meilleurs graphistes professionnels, les refusent. Beaucoup, par nécessité économique, s’y plient avec regret. Il serait bon que le code des Marchés publics soit corrigé et complété de telle façon que de telles pratiques soient interdites. Le secteur public, les collectivités territoriales, les établissements publics et tous organismes dépendant de près ou de loin de l’État se devraient d’être exemplaires en matière de respect du code du travail qui garantit que « tout travail mérite salaire ».Les employés et fonctionnaires qui organisent ces consultations devraient se demander s’ils accepteraient de travailler gratuitement, d’abandonner une semaine de leur salaire pour préparer et rédiger ces consultations, en parité de traitement avec ce qu’ils attendent des soumissionnaires…Philippe Bissières, graphiste

 


Book Graphiste freelance

Suivez-moi sur Instagram graphiste freelance, sculptures




Paperblog

Follow on Bloglovin

ouvrir