Tous les articles tagués chaos

2 Articles
  • Hans Jorgensen – sculptures
  • Hans Jorgensen – sculptures
  • Hans Jorgensen – sculptures
  • Hans Jorgensen – sculptures
  • Hans Jorgensen – sculptures
  • Hans Jorgensen – sculptures texte
  • Hans Jorgensen – sculptures
  • Hans Jorgensen – sculptures
  • Hans Jorgensen – sculptures
  • Hans Jorgensen – portrait

L’être humain a aussi quelquechose d’effrayant – Sculptures de Hans Jorgensen

L’être humain a aussi quelquechose d’effrayantSculptures de Hans Jorgensen, né en 1948 au Danemark. Il est diplômé des Beaux Arts de Copenhague. Il séjourne à L’étranger pendant plusieurs années : d’abord au Maroc puis en Espagne à Madrid où il travaille avec des artistes de la Casa Velasquez sur une recherche autour de l’œuvre de Goya. Il Se fixe ensuite en France et se consacre à la sculpture.

Hans Jorgensen - sculptures

Saltimbanques agités, mannequins décharnés, démantibulés, de quel enfer nostalgique de fiel et de hasard, vous êtes vous échappés ? De quel désespoir aigu êtes vous revenus ? Vous hantez nos misères et vous saccagez nos habitudes. Vous réveillez le chaos sublime endormi dans nos passages cloutés. Vous éveillez nos bas-fonds perdus. Vous enchantez nos pulsions détruites, vous dansez à vif et à cru sur l’ennui de nos écrans, et vous ensanglantez nos routines. Créatures de survie sauvage, vous nous sauvez la vie, et nos démons s’enracinent aux affres de vos désirs… Christian Noorbergen

Hans Jorgensen - sculptures texte

EXPO : jusqu’au 20 octobre 2014. Galerie Jean-marc Laik, Altenhof 9 – 56068 Koblenz Allemagne


HANS JORGENSEN par xraypop

>> Mort d’un jardinier

Lucien Suel, je vous ai acheté en occaz et vous étiez déjà sali. Je vous ai laissé à l’abandon sur mon bureau où vous avez été témoin de nombreuses choses. Je ne vous ai pas ouvert tout de suite. Un tort… de vous avoir laissé ainsi de côté, et vous êtes encore plus salis ce soir. J’ai donc sorti ma grosse gomme, j’ai soufflé et re-gommé de plus belle mais le mal est fait – vous m’excuserez, il y a un fächeux accroc sur la couverture. J’ai honte. Cependant, j’ai lu d’une traite le point 1. Là, tout de suite. J’ai lu d’une traite et  j’ai retenu mon souffle. Je n’ai pas eu le choix de m’arrêter, il n’y a pas de point. Alors je vais prendre une grande aspiration et lire les 22 points restants. Ca promet.

Tu récoltes ce que tu as semé…

lucien suel - mort d'un jardinier - littérature

lucien suel – mort d’un jardinier – littérature

 


Book Graphiste freelance

Suivez-moi sur Instagram graphiste freelance, sculptures




Paperblog

Follow on Bloglovin

ouvrir