Tous les articles tagués bio

3 Articles

Contre l’épandage de pesticides et soutien à Emmanuel Giboulot

Contre l’épandage de pesticides et soutien à Emmanuel Giboulot;

Emmanuel Giboulot, viticulteur dans le département de Côte-d’Or, exploite depuis les années 1970 dix hectares de vignes en agriculture biologique sur la Côte-de-Beaune et la Haute-Côte-de-Nuits.
Aujourd’hui, il encourt jusqu’à six mois d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende pour avoir refusé de mettre un dangereux insecticide sur sa vigne.
La Préfecture a voulu imposer cette année un traitement systématique à l’ensemble des vignobles de la Côte-d’Or, avec un insecticide qui détruirait toute la faune auxiliaire. Or, Emmanuel Giboulot travaille justement depuis plus de 40 ans à préserver les équilibres biologiques de sa vigne.
Il a donc subi une inspection de la direction régionale de l’Agriculture, et fait l’objet d’une convocation devant le délégué du procureur de la République du tribunal d’instance de Beaune.
Soutenons cet homme qui cherche simplement à protéger l’environnement.
(Vous pouvez lire l’information sur le site du magazine Le Point :http://www.lepoint.fr/societe/un-viticulteur-bio-poursuivi-pour-avoir-refuse-l-usage-d-un-insecticide-27-11-2013-1762462_23.php)

ReGina SpeKtor, jadorrrr

ReGina SpeKtor, jadorrrr, surtout Laughing With, et aussi Eet, et aussi et aussi…

… et aussi The flowers…

BIO
Regina Spektor, de son nom entier Regina Ilyinichna Spektor, est une artiste américano-russe qui a vu le jour le 18/02/1980 à Moscou.

Ayant toujours baignée dans le monde de la musique, elle possède de nombreux talents dans ce domaine. En plus de sa superbe voix, elle est également dotée de talents certains en tant que pianiste et en tant qu’auteure-compositrice.
Elle  arrive aux États-Unis alors qu’elle est âgée de neuf ans aux côtés de toute sa famille qui s’installe alors dans le quartier new-yorkais du Bronx.
C’est notamment dans cette ville qu’elle apprendra à jouer du piano. Jusqu’à l’âge de dix-sept ans, elle suivra des cours auprès de Sonia Vargas, une éminente professeur de l’école de musique de Manhattan dont le mari est un ami du père de Regina Spektor. Adolescente, elle s’intéresse principalement à la musique classique. Petit à petit, ses préférences musicales se diversifient et elle se laisse influencer par le punk, le rock, mais également par le hip hop.

Tout juste âgée de seize ans, elle écrit sa toute première chanson a capella. Deux ans plus tard, elle composera sa première chanson pour piano et voix et reçoit les félicitations de ses amis. En 1998, elle intègre le conservatoire de musique de Purchase College.
Ses études de musique terminées et son diplôme en poche, Regina Spektor a de nombreux projets en tête. Elle se produit dans bon nombre de bars new-yorkais, en quête de la reconnaissance de son public. L’on notera au passage qu’à l’époque, ce public était surtout constitué des amis proches de la jeune fille.

Regina Spektor donne également des représentations au sein des écoles de musique de la ville dont celle de Sarah Lawrence. L’artiste en herbe décide par la suite d’enregistrer des disques à titre indépendant. C’est ainsi que sort son tout premier album « 11 : 11 ».
Un autre opus, « Songs », sera dévoilé un an plus tard. Grâce à ces disques, Regina Spektor se fait inévitablement remarquer par le public mais également par les professionnels. En 2004, elle obtient un contrat avec la maison de disques Sire Records, une branche de la compagnie Warner Brothers.
Sous ce label, elle sort son troisième album intitulé « Soviet Kitsch » qui avait déjà été édité à titre privé en 2003. À la suite de cet album qui reçoit un accueil chaleureux de la part du public, Regina Spektor est invitée sur la tournée du groupe The Strokes et en assure la première partie.
Au mois de juin 2005, elle participe à la tournée américaine du célèbre groupe anglais Keane .
Juin 2006, elle dévoile son quatrième opus intitulé « Begin to hope ». L’album est un succès et s’écoule à plus de 300 000 exemplaires en l’espace de huit mois.En 2008, « The call », l’un des morceaux de Regina Spektor est choisi pour être la chanson figurant au générique de fin du blockbuster « Le monde de Narnia 2 – Le prince Caspian ». Toujours cette même année, deux autres de ses chansons seront également utilisées au cinéma. « Hero » et « Us » figurent ainsi sur la bande origina le de « 500 jours ensemble », une réalisation de Mark Webb. En 2009, la chanteuse dévoile son cinquième album intitulé « Far ».
Elle a également participé au CD venant en aide au Darfour, Make Some Noise, elle y chante un titre de John Lennon.
La chanson Après moi (de l’album Begin To Hope) fait partie de la track-list de l’album de reprises de Peter Gabriel, Scratch my Back sorti le 15 février 2010. Lors de sa tournée européenne de 2010, elle enregistre à Londres l’album Live in London.
En 2012, elle sort le single All the rowboats suivi de l’album What We Saw from the Cheap Seats 3 mois plus tard. En avril / mai, elle se produit sur scène lors d’une tournée nord-américaine et enchaîne en été sur une nouvelle tournée européenne pour la promotion de ce nouvel album.

Visitez son site, sa chaine YouTube , suivez-la sur facebook et découvrez toute sa musique sur Deezer.

Nos enfants nous accuseront

Datant de 2008, Nos enfants nous accuseront de Jean-Paul Jaud à partager toujours et encore…

La courageuse initiative d’une municipalité du Gard qui décide d’introduire le bio dans la cantine scolaire du village. Le réalisateur brosse un portrait sans concession sur la tragédie environnementale qui guette les jeunes générations : empoisonnement des campagnes par 76 000 tonnes de pesticides déversées chaque année sur notre pays et les dégâts occasionnés sur la santé publique. 


Book Graphiste freelance

Suivez-moi sur Instagram graphiste freelance, sculptures




Paperblog

Follow on Bloglovin

ouvrir