• Jarek Kubicki – photo-manipulations
  • Jarek Kubicki – photomanipulations
  • Jarek Kubicki – photomanipulations – print
  • Jarek Kubicki – photomanipulations – print
  • Jarek Kubicki – photo-manipulations
  • Jarek Kubicki – photomanipulations
  • Jarek Kubicki – photomanipulations
  • Jarek Kubicki – photomanipulations – Veins serie
  • Jarek Kubicki – photo-manipulations
  • Jarek Kubicki – photo-manipulations

Jarek Kubicki – photomanipulations

Jarek Kubicki – photomanipulations. Artist, photographer and webdesigner – winner of many prestigious awards in the internet creation field, graduated from Fine Arts Highschool in Gdynia, and Academy of Fine Arts in Gdańsk. Born in 1976 in Gdańsk, Poland and currently living and working in Warsaw.

Jarek Kubicki - photomanipulations - print

 

Brush Pilot – Petite appli utile de previsualisation de Brush photoshop

Brush Pilot – Petite appli utile de previsualisation de Brush photoshop. (Mac)

Brushpilot - Application pour gérer ses brush photoshop - mac

Difficile de s’y retrouver et de s’y perdre, voici une petite application bien utile pour gérer, prévisualiser et faire le ménage dans ses Brush photoshop,
au prix de 25$.

 

  • Kazuki Takamatsu – beautiful paintings -2009 – 1620 × 1620mm
  • Kazuki Takamatsu – beautiful paintings monochroma
  • Kazuki Takamatsu – beautiful paintings monochroma
  • Kazuki Takamatsu – beautiful souls  monochromatic paintings
  • Kazuki Takamatsu – beautiful paintings
  • Kazuki Takamatsu – beautiful paintings-2009 – 530 × 455mm
  • Kazuki Takamatsu – beautiful paintings monochroma
  • Kazuki Takamatsu – beautiful paintings -2009 – 1620 × 1940mm
  • Kazuki Takamatsu – beautiful paintings monochroma
  • Kazuki Takamatsu – beautiful paintings – Japan
  • Kazuki Takamatsu – beautiful paintings – Japan
  • Kazuki Takamatsu – beautiful paintings – flowers
  • Kazuki Takamatsu – beautiful paintings – city woman
  • Kazuki Takamatsu – beautiful paintings – child
  • Kazuki Takamatsu – beautiful monochromatic paintings2
  • Kazuki Takamatsu – beautiful monochromatic paintings1
  • Kazuki Takamatsu – beautiful monochromatic paintings
  • Kazuki Takamatsu – beautiful paintings monochroma
  • Kazuki Takamatsu – beautiful paintings – exhibition
  • Kazuki Takamatsu – beautiful paintings monochroma
  • Kazuki Takamatsu – beautiful paintings monochroma
  • Kazuki Takamatsu – portrait

Kazuki Takamatsu, culture 3D et graphisme japonais traditionnel

Kazuki Takamatsu, culture 3D et graphisme japonais traditionnel. (Japon)
Une atmosphère d’êtres irréels, lolitas fantomatiques.

Kazuki Takamatsu - beautiful paintings monochroma

  • Géraldine Georges Illustrations
  • Géraldine Georges Illustrations
  • Géraldine Georges Illustrations – bubbles
  • Géraldine Georges Illustrations
  • Géraldine Georges Illustrations
  • Géraldine Georges Illustrations
  • Géraldine Georges Illustrations
  • Géraldine Georges Illustrations
  • Géraldine Georges Illustrations
  • Géraldine Georges Illustrations – masque

Géraldine Georges Illustrations

Géraldine Georges Illustrations, Illustrator from Belgium, Bruxelles.

Géraldine Georges Illustrations

After graduating from the Academy of Fine Arts in Brussels Géraldine worked as a graphic designer in various advertising agencies for 7 years. Towards the end of 2006, She started to work as a freelance illustrator. She did not felt like she was leaving behind the graphic design world but rather she was able to see & bring some graphic design elements into her illustrations. The two are inevitably linked for her. Her approach is pretty simple, she tries her best to transcribe emotions, find a perfect balance through the collages without falling into the trap of over-using Photoshop or other effects…

L’avant-projet de la loi sur la création et le patrimoine fait peu de cas des artistes plasticiens

L’avant-projet de la loi sur la création et le patrimoine fait peu de cas des artistes plasticiens,
seule mesure concrète : la possibilité de bénéficier du RSA.

loi art plastique MDA

Projet de loi création / La loi sur la création oublie les arts plastiques – par Fournol Alexis -
publié dans Le Journal des Arts n° 427 – 16 janvier 2015

Le texte de l’avant-projet de la loi sur la création et le patrimoine fait peu de cas des artistes plasticiens. Seule mesure concrète : la possibilité de bénéficier du RSA. L’article premier inscrit pourtant, non sans grandiloquence, la liberté de création « au socle des libertés fondamentales ». Sur le plan de l’enseignement, un rapprochement se dessine entre l’art et le spectacle vivant.
PARIS – Le texte de l’avant-projet de loi relative à la liberté de création, à l’architecture et au patrimoine, qui doit passer devant le Conseil d’État avant d’être présenté au premier semestre 2015 en Conseil des ministres, accorde bien peu d’attention aux arts plastiques. Sur les quinze articles du volet relatif à la liberté de création et à la création artistique, seuls trois d’entre eux visent indirectement les artistes plasticiens. La volonté déclarée de la ministre de la Culture, auprès de la commission des Affaires culturelles de l’Assemblée nationale en octobre 2014, de présenter un texte « ambitieux » fait peu de cas des arts plastiques. Pourtant, la ministre avait réitéré dans un communiqué de novembre 2014 sa volonté de soutenir la profession. À lire ce communiqué, le projet de loi « concernera l’ensemble des enjeux de la culture, permettant ainsi à la Nation de reconnaître ce qu’elle doit aux artistes et à leur liberté de création et d’améliorer son soutien aux artistes ». La version actuelle de l’avant-projet de loi ne s’en fait nullement l’écho.

Grands principes
Résultat de la fusion de plusieurs textes, le présent avant-projet combine de nombreuses dispositions pour lesquelles il est bien délicat de dégager une ligne directrice. Le désintérêt manifeste porté aux arts plastiques apparaît d’autant plus flagrant au regard de l’avant-projet de loi d’orientation sur la création dans les domaines du spectacle vivant et des arts plastiques, dans sa version d’octobre 2013, dont certaines dispositions sont néanmoins reprises. Ainsi, la réforme du régime de protection sociale des artistes auteurs, qui figurait pourtant dans le précédent avant-projet, a disparu. Il en est de même pour les « objectifs des politiques publiques de soutien à la création artistique dans les domaines du spectacle vivant et des arts plastiques ». Ceux-ci auraient dû donner lieu à des missions spécifiques confiées à des acteurs publics liés à la création, à de nouveaux partenariats avec les collectivités territoriales et à une politique de soutien à la création. De ces objectifs, il ne demeure désormais qu’un article premier fort développé, un peu pompeux et dépourvu de portée normative. Morceau choisi : « La Nation protège la liberté de création artistique qui contribue à la pérennité du caractère démocratique d’une société et à la cohésion sociale. Elle l’inscrit au socle des libertés fondamentales en ce qu’elle participe à l’émancipation de la personne ainsi qu’au développement de la pensée, des idées, de la connaissance et du respect de la diversité des cultures. »

La reconnaissance portée par la nation aux artistes plasticiens se résume alors à une seule proposition concrète : la possibilité de bénéficier du revenu de solidarité active (RSA). À condition toutefois que l’artiste auteur, notamment d’œuvres graphiques, plastiques et photographiques, tire « de la vente et de l’exploitation de ses œuvres des revenus n’excédant pas un montant fixé par décret », conformément au futur alinéa de l’article L. 262-7 du code de l’action sociale et des familles. D’un montant maximal de 513,88 euros en 2015 pour une personne seule et sans enfant, ce revenu constituera certes un complément parfois nécessaire, auquel les artistes n’avaient à ce jour pas droit, mais ne peut fonder en lui-même une réelle politique de soutien à la création artistique.

Convergence des écoles
Quant au futur observatoire de la création artistique, celui-ci aura « pour mission d’éclairer les acteurs économiques et les pouvoirs publics sur les évolutions sociologiques, économiques et sociales des secteurs du spectacle vivant, des arts plastiques et des industries culturelles ». Conçu à l’origine au seul bénéfice du spectacle vivant et des arts plastiques, l’ajout des « industries culturelles » interpelle, marquant assurément les préoccupations actuelles de la ministre. Par ailleurs, le texte de 2013 prévoyait la remise d’un rapport d’information tous les trois ans au Premier ministre et au Parlement sur l’évolution du secteur de la création artistique et des politiques publiques en faveur du spectacle vivant et des arts plastiques. La disparition d’un tel rapport ne manque pas d’interroger sur la nécessité et la pertinence d’un nouvel observatoire au périmètre d’étude élargi et aux prérogatives amoindries.

Enfin, les grandes problématiques liées à l’enseignement artistique sont réduites a minima. Il est uniquement envisagé « d’organiser une convergence entre les établissements d’enseignement supérieur des secteurs du spectacle vivant et des arts plastiques supérieurs en les regroupant sous une même appellation ». Une ordonnance précisant cette réforme devra être prise dans un délai d’un an suivant la promulgation de la loi. Et la convention collective pour les arts plastiques, attendue depuis des années, n’est nullement mentionnée. L’ambition est donc reportée à demain. Devant l’Assemblée nationale, l’actuelle ministre énonçait que la future loi « constitue un geste politique, affirmant le caractère national de notre politique culturelle et permettant l’adaptation d’un certain nombre de principes fondateurs ». Si le geste politique est bien présent, il valorise et soutient surtout les artistes-interprètes, le cinéma et le spectacle vivant.

Digitale illustration MonGhost XI – TheBlueDream

Digitale illustration MonGhost XI – TheBlueDream available : Poster, Canvas, tee-shirt, Iphone, Ipad case, duvet,Tote bag, mug, rug…

digital-illustration-bluedream-lilavert

 

Mouvement “Je suis Charlie” et Grossiere erreur de com des 3suisses

Mouvement “Je suis Charlie” et Grossiere erreur de communication des 3suisses postée sur leur profil facebook.
Une erreur de com en mixant d’une drôle de manière leur identité à celle du mouvement de solidarité naturelle et spontané contre l’attentat subit le 7 janvier 2015 par le journal Charlie Hebdo.

3suisses - je suis charlie / Grossiere communication

La réponse ne s’est pas fait attendre de la part des internautes, choqués et offusqués par la récupération commerciale.

3suisses opportunistes - je suis charlie ©Nicolas Dhaene

3suisses opportunistes – je suis charlie ©Nicolas Dhaene

3suisses - je fuis - je suis charlie ©Sonia Ziane

3suisses – je fuis – je suis charlie ©Sonia Ziane

3suisses - A gerber - je suis charlie / ©Thibaut Boitelle

3suisses – A gerber – je suis charlie / ©Thibaut Boitelle

Les “3Suisses” se sont excusés se justifiant de leur engagement citoyen en signe de solidarité à la liberté d’expression.

“Depuis ce matin vous êtes nombreux à réagir sur la manière dont nous avons exprimé notre solidarité face aux terribles évènements d’hier. Notre intention était de prendre part au mouvement de solidarité sans précédent qui mobilise les Français.
Nous regrettons d’avoir heurté ou choqué en ces moments d’intense émotion. Jamais nous n’avons voulu en faire une quelconque démarche commerciale ; que cela ait pu être interprété de la sorte dans un tel contexte a profondément peiné nos équipes dont l’émotion était déjà forte. Oui, aujourd’hui nous sommes tous Charlie .
Comme plusieurs de nos amis sur Facebook nous l’ont recommandé nous optons désormais pour l’emploi du visuel communément utilisé sur les réseaux sociaux.”

je suis Charlie - Charlie hebdo, mouvement citoyen de solidarité

 

  • Bioluminescent forest – Ufo_Mushroom
  • Bioluminescent forest – blurry_lights
  • Bioluminescent forest – WIP
  • Bioluminescent forest – Toad
  • Bioluminescent forest – mushroom_round_03
  • Bioluminescent forest – mushroom_round_02
  • Bioluminescent forest – moss_dots
  • Bioluminescent forest – moss_dots_closeup

Bioluminescent forest Project

Bioluminescent forest Project : Magic !

Bioluminescent forest - moss_dots_closeup

Bioluminescent forest – moss_dots_closeup

The projection mapping “bioluminescent forest” is made by artists Friedrich van Schoor and Tarek Mawad.
The artists spent six weeks in the forest fascinated by the silence and natural occurrences in nature, especially the phenomenon “bioluminescence”. They personified the forest to accentuate the natural beauty by creating luring luminescent plants and glowing magical mushrooms that speaks volumes to any visitor that enters the minds of the artists through viewing “bioluminescent forest”.


Book Graphiste freelance


Paperblog

Follow on Bloglovin


open