Yo, También

Prix de la Fondation Borau Opéra Prima 2010 entre autres distinctions. Ce film fut très remarqué au vingtième festival espagnol nantais de 2010… Les deux réalisateurs passent en revue les réprobations d’usage, le ton compassé… Rien à voir avec “Le Huitième Jour” comme traitement. En principe, rien que l’idée du désir sexuel d’un handicapé pour une jeune fille possédant tous ses chromosomes = fuyons !… Or, chacun(e) a le temps de s’identifier au couple formé… Trisomique “des pieds à la tête”, affirme-t-il à cette péroxydée à la bouche triste… Une candeur naturelle incompatible avec ce que la galerie appelle “homme” ! Les deux acteurs, prodigieusement complices, s’apprivoisent bel et bien… Elle irradie en sa présence car il la fait rire même s’ils en pleurent… C’est une rareté qui va à l’essentiel, rien n’est laissé au hasard si ce n’est la bien-pensance. Les corps s’y parlent, l’intimité se négocie en demi-teinte. Du jamais vu.
Publié par le Lventriloque sur allociné. [Disponible DVD sous-titré  FR]

Comments

Laisser un Commentaire

Are you human ? * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.


Book Graphiste freelance

Suivez-moi sur Instagram graphiste freelance, sculptures




Paperblog

Follow on Bloglovin

ouvrir